Témoignage

Quand parler blesse : l’anorexie-boulimie

Ici, je me concentrerai sur ce qui accroît la souffrance de la personne malade : les mots. Ce qu’on dit d’elle. Indirectement ou non. Je ne blâme pas. Je ne veux pas avoir un ton de reproche. Je veux casser l’épais mur des clichés, et espérer mettre en lumière ce qui parait être des phrases anodines pour les uns, alors qu'elles sont immensément pesantes pour les autres. Essayer, encore une fois, de poser ma petite brique sur le grand mur des non-dits.

Témoignage

Des hauts (très hauts), des bas (très bas)

Ecrire cet article pour une raison simple : tenter de mieux comprendre un trouble de l’humeur qui affecte le quotidien. Ici, il s'agit de la cyclothymie. Derrière les diagnostics, les étiquettes nombreuses qui peuvent se recouper entre elles, se regrouper (troubles de l'anxiété, hypersensibilité...), derrière les chiffres (la cyclothymie concernerait environ 6% de la population), il y a une personne de votre entourage, ou vous-même, qui souffre et pourrait se sentir seule, différente, incomprise.